Nos médiateurs interviennent en tiers facilitateurs extérieurs à l'entreprise, équidistants et neutres  

 

Face à une relation interpersonnelle conflictuelle, la RH ou le Management  (dont il est parfois partie prenante) peut faire appel à un médiateur tiers, professionnel, neutre, impartial et indépendant.

La médiation est un échange, entre des personnes en situation de conflit, facilité par le médiateur qui les aide à s’écouter, s’expliquer, mieux se comprendre, et décider ensemble comment améliorer la situation et résoudre le problème.

 

La médiation est intéressante dans tous les conflits entre personnes, particulièrement lorsqu’elles sont amenées à rester en contact : entre collègues, entre responsable hiérarchique et subordonné, au sein d’une équipe ou entre services, … Elle peut être réalisée à tous les stades du différend, mais évidemment plus la situation est traitée en amont mieux c'est !

 Le facilitateur est un intervenant impartial qui “fait faire” ; son principal objectif

étant de réduire le plus rapidement la souffrance.  

Quand un conflit a atteint un certain niveau de développement, les parties ne peuvent plus s’en sortir par leurs propres moyens : si l’une des parties  dit qu’elle arrête la guerre, l’autre partie l’interprète  comme une manœuvre. D’où l’intérêt d’introduire un  tiers facilitateur, qui doit être de préférence extérieur à l’entreprise et complètement neutre sur le contenu du conflit.
Le tiers facilitateur ou médiateur, ne doit pas intervenir sur les échanges, il doit juste les faciliter, donner la parole aux parties en partant de l’hypothèse que les acteurs sont les meilleurs experts des problèmes qu’ils vivent.

En effet, la relation  appartient aux parties et non à l’intervenant, c’est l’engagement des parties qui constitue le moteur de l’intervention.

 Quel que soit le contexte, la médiation est  toujours basée sur un processus

de déconstruction puis de reconstruction. 

C’est tout d’abord une phase de séparation  qui permet le positionnement de chacun, l’expression des dissensus. Puis c’est la phase de reconstruction qui autorise, elle, de construire l’échange réparateur, de rechercher une solution consensuelle basée sur l’intercompréhension. C'est au cours de cette phase qu'une rencontre entre les parties est organisée.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le contenu n’influence pas beaucoup la relation : paradoxalement, on peut avoir des intérêts convergents et une mauvaise relation ( le contenu et la relation ne sont  pas au même niveau).

Au sein des conflits au travail, les parties finissent parfois par oublier leurs intérêts, elles sont prêtes à tout, jusqu'à rompre leur contrat de travail.

Elles peuvent aller jusqu’à nier l'existence même du conflit.

Les problématiques relationnelles sont la première cause de la souffrance au travail et peuvent se terminer dramatiquement !

 La médiation peut contribuer à restaurer des relations saines entre salariés  

Lorsque la médiation pointe de réels dysfonctionnements organisationnels ou managériaux, elle  préconise des correctifs, afin d'agir sur le "système-entreprise". 

Il s'agira alors pour l'entreprise d'assumer ses responsabilités, c'est en cela que la médiation est un véritable outil au service de la RSE !

Faire adopter le réflexe médiation, un objectif majeur pour notre association !